Nouveauté
Shocking : Les mondes surréalistes d'Elsa Schiaparelli

Shocking : Les mondes surréalistes d'Elsa Schiaparelli
Shocking : Les mondes surréalistes d'Elsa Schiaparelli
55 €

Caractéristiques

Auteurs :
Sous la direction de Marie-Sophie Carron de la Carrière, conservatrice en chef au musée des Arts décoratifs, département mode et textiles.
Textes de Dilys Blum, Marie-Sophie Carron de la Carrière, Emanuelle de l'Écotais, Jean-Louis Gaillemin, Patrick Mauriès, Marie-Pierre Ribère, Hanya Yanaghirara.
Photographies de Valérie Belin. Artiste plasticienne, elle fait du medium photographique à la fois le sujet de son œuvre et son moyen de réflexion. La lumière, la matière et le corps des choses sont au cœur de sa création. Ses photographies sont conservées dans de nombreuses collections publiques.

Ouvrage en Français

Nombre de pages
288
Nombre d'illustrations
250
Date de parution
17/06/2022
Dimensions
24 x 30,5 cm
Editeur
Edition MAD
Catégories
Librairie, Editions du MAD, Expositions, Shocking ! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli

Descriptif

La couturière Elsa Schiaparelli (1890-1973) est, comme sa rivale Gabrielle Chanel, une figure essentielle de la mode parisienne de l'entre-deux-guerres. Schiaparelli crée une première collection de sweaters en janvier 1927, après avoir suivi l'exemple de son mentor, Paul Poiret. Ses chandails tricotés, décorés de motifs en trompe-l'œil noir et blanc, rencontrent immédiatement le succès en France et aux États-Unis. En 1935, l'emménagement de la maison Schiaparelli dans au n°21 de la place Vendôme, décoré par Jean-Michel Frank, accompagne le développement de collections « pour le sport, pour la ville, pour le soir ».

Elsa Schiaparelli rencontre des artistes avec lesquels elle collabore étroitement : robe homard inspirée par Salvador Dalí, collaborations avec Man Ray, Jean Cocteau, Christian Bérard, Léonor Fini... Elle est proche des artistes surréalistes et ses créations sont empreintes d'un esprit fantaisiste, ancré dans l'esprit de son temps par l'utilisation de matière innovantes. Le style « Schiap » se développe au cours des années 1930. Ses collections les plus célèbres sont inspirées des arts du spectacle (« Le Cirque », été 1938) ou de la science (« Astrologie », hiver 1938-1939). Schiaparelli lance en 1937 le parfum Shocking, associé à la couleur rose shocking, devenue la signature des créations de la maison.

Ce livre, en plus de proposer des textes illustrés de photographies d'époque, de dessins, et de documents parus dans Harper's Bazaar ou Vogue, présente une sélection de chefs-d'œuvre de la collection du musée des Arts décoratifs photographiés par l'artiste plasticienne Valérie Belin et commentés en détail. Un catalogue raisonné reproduit les 120 vêtements et accessoires du fonds Schiaparelli, ainsi qu'une sélection de ses dessins de collections de 1933 à 1953, parmi les 6 200 que conserve le musée.